afbeelding enquete web.jpg

Chère / Cher habitant(e) de Neder-over-Heembeek,

 

 

Voici peu, j'ai sollicité votre participation à une enquête pour mieux mesurer la qualité de vie à Neder-over-Heembeek. Vous avez été nombreux à répondre : environ 400 habitants ont rempli le questionnaire. Ci-dessous, vous pouvez découvrir les résultats principaux.

 

 

Sécurité / propreté

 

Seuls 4 habitants sur 10 sont satisfaits (note de 7 sur 10, ou plus) de la sécurité. Le soir notamment, le sentiment de sécurité diminue en raison des problèmes de trafic de drogue, d'agressions et de vandalisme, mais aussi, par exemple, en raison de la vitesse excessive de certains conducteurs. L'absence de policier en rue semble aussi jouer un rôle à ce niveau, car près de 9 habitants sur 10 affirment ne pas connaître leur agent de quartier, près de 8 sur 10 n'ont jamais rencontré de brigade cycliste. L'état des trottoirs laisse également à désirer.

 

En ce qui concerne la propreté, les habitants sont particulièrement agacés par les dépôts clandestins, les détritus et les excréments de chiens.

 

 

Mobilité

 

Plus de 7 habitants sur 10 se déplacent dans leur quartier à pied ou, en deuxième lieu, en voiture (5 sur 10). Moins de 2 sur 10 utilisent le vélo et un peu plus de 2 sur 10 utilisent les transports en commun. Pour les déplacements vers un autre quartier, la voiture reste la plus populaire avec un peu moins de 8 utilisateurs sur 10. Les transports en commun passent là à 4 sur 10.

 

Une grande majorité est satisfaite de la fluidité de la circulation dans le quartier. En revanche, environ 7 habitants sur 10 sont absolument insatisfaits (score inférieur à 5) du nombre de places de stationnement disponibles.

 

Lorsqu'on vous laisse décider vous-mêmes des priorités en matière de mobilité, la grande majorité opte pour la création de davantage de places de stationnement, immédiatement suivie par la rénovation des trottoirs. Deux fois moins de votes vont à la construction de plus de pistes cyclables. Enfin, une utilisation plus fréquente des transports publics, une augmentation des contrôles de vitesse et une limitation de la densité du trafic arrivent en dernier.

 

Il est frappant de constater que la majorité des sondés n’est pas contre la venue du tram mais s’oppose plutôt au tracé retenu, via la rue Frans Vekemans. Car par rapport à un passage du tram dans cette rue, les personnes interrogées craignent de nombreux problèmes pour les commerces et des dommages aux bâtiments dus aux vibrations. Beaucoup plébiscitent la solution de déplacer l’itinéraire vers l’Avenue des Croix de Guerre. Quant aux opposants les plus radicaux, ils ne voient aucune nécessité à étendre le réseau des transports publics et ils craignent la perte du caractère ‘villageois’ du quartier.

 

 

Le Collège de la Ville

 

Il y a un grand mécontentement par rapport à la gestion du Collège de la Ville de Bruxelles. Environ 60% des sondés accordent une note globale de 3 sur 10, ou moins. En particulier, la communication fait très souvent défaut : les habitants ont le sentiment de n'avoir aucun mot à dire. Le bourgmestre ainsi que les échevins diffusent peu ou pas assez d'informations. Neder-over-Heembeek semble être un quartier complètement oublié de Bruxelles.

 

Tous ces chiffres renforcent mon sentiment que les décisions et les plans actuels ne sont pas optimaux pour Neder-over-Heembeek. En tant que membre de l'opposition, je n'ai malheureusement pas les moyens de changer cela de façon directe, mais néanmoins je continuerai à mettre la pression. Car, quand c’est nécessaire, il est essentiel de remettre en cause les choix politiques du Collège de la Ville ou du Gouvernement bruxellois. Surtout qu’en ce qui vous concerne, vous ne vous sentez clairement pas entendus…