Brussel moet properder (DH)

25/10/2019

Vindt u ook dat Brussel properder moet worden? “Bruxelles ma belle” dat is evident. Maar zou de stad er niet nóg mooier op worden met een echt openbaar netheidsplan? Brussel ligt er vaak te vuil bij. Overvolle vuilnisbakken, zwerfvuil, graffiti...dragen bij tot een onveiligheidsgevoel. Mijn pleidooi voor een urgent netheidsplan, met o.a. een cel netheid binnen de politie, in de krant La Dernière Heure (22/10/2019).

 

MR et CD&V veulent une police environnementale

 

 

Le MR et le CD&V, deux partis de l’opposition à la Ville de Bruxelles, ont déposé une motion demandant à la Ville de “décréter une urgence propreté et d’appliquer diverses mesures au plus vite” , hier soir au conseil communal. Son objet : “l’élaboration et l’adoption d’un Plan propreté ambitieux avant la fin de cette année” , annoncent de concert Bianca Debaets (CD&V) et David Weytsman (MR).

 

“La situation apparaît par endroits très alarmante. Cela contribue, hélas, au sentiment d’insécurité dans certains quartiers et, plus généralement, ces problèmes ternissent fortement l’image de notre ville, ce qui est dommageable au niveau touristique” , constate ainsi Bianca Debats.

 

Leur plan se décline en quatre dimensions : la sensibilisation et l’information, le renforcement des moyens, une gestion intelligente des déchets et, enfin, une répression plus forte.

 

En matière de sensibilisation, l’idée est de développer les campagnes de propreté par quartier et les opérations de nettoyage de printemps, mener des campagnes d’information dans toutes les écoles de la Ville, notamment lors des jours blancs.

 

“Nous voulons aussi renforcer les services” , relève David Weytsman. Concrètement, l’objectif est de créer trois shifts de balayeurs assurant un service dans tous les quartiers de 6 h du matin à 22 h. Les deux formations politiques souhaitent également fixer des objectifs de résultats aux ouvriers en charge de la propreté et revaloriser leur fonction.

 

“Dans les espaces commerciaux, il convient d’intensifier le balayage et le nettoyage des principaux quartiers commerciaux 24 heures sur 24, en particulier sur les boulevards du centre-ville” , embraye Bianca Debaets.

 

Autre proposition forte liée à la gestion intelligente des déchets via les nouvelles technologies : la création de conteneurs souterrains dans les nouveaux quartiers. “Ces conteneurs sont reliés directement à des centres de tri via des réseaux pneumatiques à faible consommation énergétique.” Les meilleurs élèves en matière de tri sélectif seraient par ailleurs récompensés par des entrées gratuites pour des spectacles ou des bons d’achat dans les commerces de leurs quartiers.

 

En matière de répression , les deux partis prônent une tolérance zéro ferme. Pour y parvenir, David Weytsman et Bianca Debaets proposent la création d’une police environnementale ainsi que des brigades d’intervention mobiles destinées à lutter contre les dépôts clandestins et au ramassage des sacs-poubelle sortis aux mauvaises heures. Après une période de sensibilisation de six mois, cette police de l’environnement se chargerait de verbaliser les contrevenants. (ML)

 

 

Please reload

Mijn boek
Brussel, mijn weerbarstig lief
Recente posts
Please reload

Schrijf je in voor mijn nieuwsbrief